parc LPA Les Halles, Lyon
_
Lauréat pour la rénovation du parc LPA Les Halles de Lyon,
commande artistique in situ annoncé pour l'automne 2017
en collaboration avec la cabinet d'architecture WW William Wilmotte
et Anne-Laure Giroud, paysagiste. AMO Art Entreprise.
photo © WW architecture
08.06.16

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Notes

En visitant le parking, deux choses m’interpellent : l’escalier très blanc accolé au solide circulaire, et ce dernier de couleur marron. Deux objets distincts.
Sans toucher à l’architecture originelle du parking, il m’a paru évident d’unir ces deux éléments avec d’autres à créer. Je garde en tête de nous amener vers le haut. Là haut, une terrasse donc, qui se dessine par répétition d’une même forme rectangulaire – vide ou pleine –, forme issue du dessin de l’escalier extérieur. Ces constructions de maisons éclatées-déployées donnent davantage la place à l’humain dans un environnement « Parking » où l’usager ne fait que passer. Ces structures déployées n’ont ni intérieur, ni extérieur hormis le fait de posséder un abri partiel.
Soleil ou pluie fine, le monde y vient volontiers pour un moment de pause. S’y déplacer autour ou se poser le temps d’une photographie mentale à travers ces structures. Le paysage panoramique urbain se découpe sous nos yeux.
Ces surfaces/écrans blancs maintenus par des structures de couleur créent une impression de flottement au dessus du sol coloré. Des feuilles blanches en suspension. Viens ensuite l’objet circulaire symbolisé par un geste en continu : un dessin de spirales au trait – jaune orangé – se juxtaposant les uns les autres dans l’espace tournant.
MZ
26.06.15

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .